ASTRONOMY & ASTROPHYSICS, revue

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En janvier 1969, la revue scientifique européenne Astronomy and Astrophysics (A&A) voit le jour avec la publication de son premier numéro sous l’impulsion des astronomes français Jean-Louis Steinberg (1922-2016), et néerlandais Stuart Pottasch (1932-2018) et Jan Hendrik Oort (1900-1992). Ceux-là ont œuvré à la fusion de plusieurs revues nationales pour créer Astronomy and Astrophysics et offrir ainsi une audience internationale aux chercheurs européens.

Revue Astronomy and Astrophysics

Photographie : Revue Astronomy and Astrophysics

Créée à l'origine pour rendre visibles les travaux des chercheurs européens (ici couverture du premier numéro paru en janvier 1969), la revue Astronomy and Astrophysics a depuis acquis une envergure internationale en devenant une des principales publications professionnelles dans ce... 

Crédits : Astronomy & Astrophysics, volume 1, 1969, reproduced with permission © ESO

Afficher

En 1968, Jean-Louis Steinberg, rédacteur en chef de la revue mensuelle des Annales d’astrophysique, fait répertorier les citations de cette revue scientifique par les astronomes étrangers. Cet inventaire montre que celle-ci est pratiquement ignorée et, avec elle, les travaux des chercheurs français. Pour Jean-Louis Steinberg, améliorer la visibilité des résultats de ces recherches pourrait passer par la création d’une revue européenne qui regrouperait plusieurs revues nationales existantes. De son côté, Stuart Pottasch, rédacteur en chef du Bulletin of the Astronomical Institutes of the Netherlands (BAN) fait le même constat. Steinberg et Pottasch, qui se connaissent bien, organisent une rencontre européenne le 8 avril 1968 qui pose les bases d’Astronomy and Astrophysics, dont ils deviennent les premiers rédacteurs en chef. Fruit de la fusion de six revues européennes, fondée par quatre pays (France, Pays-Bas, Allemagne et Suède) en collaboration avec l’Observatoire européen austral (ESO), la revue ne cesse de grandir. Rapidement, tous les articles sont publiés en anglais – les plus cités dans la communauté scientifique étant généralement rédigés dans cette langue. En 1976, un troisième rédacteur en chef est nommé. En 2004, alors que plus de dix mille pages sont publiées chaque année, l’organisation interne s’enrichit de rédacteurs adjoints spécialisés dans les différentes branches de l’astronomie. La revue est, depuis 2016, distribuée uniquement en version électronique et mensuelle.

L’envergure d’A&A est devenue internationale, avec vingt-cinq nations d’Europe et d’Amérique du Sud représentées au sein du comité de direction, auxquelles il faut ajouter l’ESO qui administre la revue.

A&A est l’une des quatre revues généralistes professionnelles en astronomie. Cette concentration contraste avec la dispersion des publications dans beaucoup d’autres domaines des sciences. Comme dans toutes les revues scientifiques, les articles reçus sont examinés par des rapporteurs qui donnent aux rédacteurs en chef leur avis sur l’opportunité de les publier et suggèrent des améliorations.

L’avenir des revues professionnelles comme Astronomy and Astrophysics est cependant incertain. Les chercheurs voudraient avoir accès gratuitement aux résultats des travaux de leurs collègues tout en bénéficiant des avantages des publications (certification par les pairs, relecture-correction, diffusion, indexation, archivage, etc.). La question du financement est primordiale. Aujourd’hui, il est assuré par les bibliothèques des établissements scientifiques via les abonnements ; demain, les chercheurs devront-ils s’y substituer ? Le modèle économique idéal reste à trouver.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ASTRONOMY & ASTROPHYSICS, revue  » est également traité dans :

OORT JAN HENDRIK (1900-1992)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 868 mots

Sans conteste un des astronomes les plus importants du xx e  siècle, le Néerlandais Jan Hendrik Oort a consacré une grande partie de ses travaux à l’étude de La Voie lactée, notre Galaxie. Il a eu une carrière scientifique extrêmement longue et féconde, puisqu'il était encore en pleine activité quelques années avant sa mort, survenue le 5 novembre 1992 à Wassenaar (Pays-Bas). Né à Franeker (Pays-B […] Lire la suite

STEINBERG JEAN-LOUIS (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Michel COMBES, 
  • James LEQUEUX
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Observer les corps célestes depuis l’espace »  : […] Steinberg revient alors à l’étude du Soleil : il veut savoir si les sursauts radio émis par cet astre sont directifs ou omnidirectionnels. Pour cela, il fait embarquer à bord de la sonde spatiale soviétique Mars-3, lancée le 28 mai 1971, un récepteur radio observant simultanément avec les instruments de Nançay : c’est l’expérience Stéréo-1, qui montre pour la première fois que certains types de s […] Lire la suite

Pour citer l’article

James LEQUEUX, « ASTRONOMY & ASTROPHYSICS, revue », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mars 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomy-et-astrophysics-revue/